Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Presque Moi

Presque Moi

Gourmandises et billets d'humeur, à Londres ou ailleurs

Roma

Je n'ai pas fait que manger en Italie, j'ai aussi passé des heures à me promener et je suis même allée courir au parc de la villa Borghese à Rome. On domine toute la ville en étant dans un très beau parc au milieu des musées parmi les plus riches de la ville: la villa Borghese, la villa Giulia, le musée d'Art Moderne etc.

Il était 7h du matin samedi, une des heures les plus fraîches, les plus paisibles et silencieuses de la journée avec de surcroît une lumière magnifique.


Rome est une ville très difficile à photographier. Il est impossible de rendre à la fois les couleurs et l'atmosphère de la ville.

Par exemple le défilé des italiens sortant des bureaux à l'heure du déjeuner mériterait un long plan séquence.
Costume ou tailleur impeccable, cravatte en soie chic, lunettes de soleil noires, portefeuille griffé et téléphone dernier cri à la main, chaussures soigneusement cirées (marrons pour les hommes en journée), peau bronzée, cheveux bien coiffés... La démarche est élégante et sûre, les spaghetti savamment enroulés, une serviette retenue à la main assurant toutefois la blancheur de la chemise. Le repas se termine avec un café vite remué et bu d'une seule ou deux gorgées.


Je me suis promenée du Quirinale à la piazza del Popolo en passant par la piazza di Spagna, dans le quartier autour de la via Condotti (la rue chic de Rome), la Galeria Alberto, jusqu'à la piazza Navona, le Campo dei Fiori, puis vers le colisée, le foro italico... Tant de choses à voir, à sentir, à écouter, à goûter, à toucher!
Et bien sûr le quartier juif, mon préféré mais qui ne se laisse pas photographier. Les couleurs y sont superbes: orange clair et foncé, ocre, terre de sienne, marron, beige dorée. Rome est un peu comme Paris, envahie de touristes par endroits, elle garde quelques quartiers relativement préservés des touristes, ont y voit des vieux assis sur les bancs, hommes et femmes séparés, passant la journée à discuter.


Au détour d'une rue, entre les ruines, la chance vous offre d'assister aux répétitions d'un concert de piano. Il y en a partout dans la ville: classique, jazz, rock, latino, il suffit de faire son choix. Les nuits d'été à Rome sont douces et animées.
  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Ayrton 11/07/2007 15:08

Alala ...Oanèse il faut que tu protèges tes textes ! Sinon, un des ces quatre tu vas tomber sur une critique littéraire d'un bouquin fraichement paru et qui ressemblera à cela :"Journal intime d'une jeune femme brillante et désabusée par le le travail et les hommes. Dans ce conte poètique et evanescent qui nous entraîne à NY et en Italie, le jeune et talentueux XXXX reprends magistralements les thèses Vianesques et Proustiennes sur l'horreur du travail et l'eternité de l'art (quoiqu'ici culinaire) et les applique à notre siècle."BisesPS : ta description des YUP italiens m'a fait pensé à ceci : http://thesartorialist.blogspot.com/

Vic 11/07/2007 11:10

j'adore ce parc. un jour j'ai eu la chance d'etre dans un hotel juste en face du parc. tres calme et romantique. un beau souvenir.

OanÚse 11/07/2007 11:29

Oui, il est superbe, y courir au petit matin est un vrai bonheur...

Pap' 11/07/2007 10:15

Ma fille, tu me donnes la nostalgie ! En plus, j'ai couru de nombreuses fois dans le parc de la Villa Borghese quand je travaillais à Rome. J'aimais les odeurs et la sérénité de ce parc, tout près de l'agitation du centre et des lumières de la Via Veneto.

OanÚse 11/07/2007 14:40

J'ai envie d'y retourner... Lugano...Je suis en pleine crise là, c'est le manque!

Mam' 11/07/2007 08:55

Maintenant, un beau projet: dès que je le peux, je vais à Rome!!!J'ai rarement lu descrption aussi sensible d'une ville.