Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Presque Moi

Presque Moi

Gourmandises et billets d'humeur, à Londres ou ailleurs

Soulages: la preuve par le noir

Expo Soulages hier soir donc, comme vous avez pu le lire ici. Ca se passe au Centre Pompidou, c'est noctune le jeudi soir jusqu'à 23h et ça coute 12€ (rien pour les chômeurs).



J'ai découvert ses premières années et le brou de noix avant de plonger dans son univers de lumière noire. Les toiles de Soulages provoquent l'étonnement sur leur technique et leur sens. J'aime beaucoup pour ces deux raisons, parce qu'on peut les voir des près, observer les bulles d'acrylique, les traces de pinceau ou d'objet et bien sûr les reflets. (Et la poussière aussi.)



On longe, on s'avance, on recule, sans quitter des yeux ce noir qui passe du mat au brillant, du profond au scintillant. Ces toiles sont une approche de l'infini : chacune est unique puisqu'elle dépend du regard, ce qui en fait autant de possibilités que de regards. L'oeuvre existe donc selon le temps et l'espace présents. Intéressant, non?

Je trouve qu'il se dégage aussi une forme de sensualité de ces toiles noires, on a envie de les caresser, de suivre leur contour de la main. Effets de la matière, de la couleur et de la forme.

Pour finir un tour chez les Surréalistes, drôles et dérangeants à souhait.
      

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

vespcondove 08/11/2009 12:32


il n y a plus d article depuis la victoire sur Jean ?


Foodista 07/11/2009 11:30


Je trouve que ce qui définit sa peinture, et qui ne s'applique pas a priori à cet art, c'est : le rythme.
rien à voir avec le sujet mais je reviens de Turin, merci pour les bons conseils que j'ai pu glaner sur ton blog. Les revues de cafés et resto sont là en ce moment http://foodista-en-ville.over-blog.com/


Mam' 04/11/2009 19:50


Je n'imaginais pas que le Noir puisse être aussi lumineux, aussi nuancé et riche !
Vrai, on a envie de caresser ces toiles, de plonger dans cette couleur.


outre naiade 30/10/2009 18:52


En lisant cette douce baignade en eaux troubles, l'envie me vient d'y plonger. Le trait noir, en relief, de Soulages et l'oeuf jaune du cuisinier constituent une harmonie pas si éloignée. J'y
vais de ce pas !


Pap 27/10/2009 12:14


Soulages t'a rendue zen?
J'espère pas trop quand même...