Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Presque Moi

Presque Moi

Gourmandises et billets d'humeur, à Londres ou ailleurs

Zen, zen, zen.

Mon humeur légère et joyeuse de ce matin s'affaiblit...

J'avais prévu et organisé les choses à l'avance, ce que je déteste, mais qui arrange les gens. (Si vous arrivez à planifier avec plus d'une semaine d'avance, c'est que vous faîtes partie des personnes que j'apprécie beaucoup...). Et voilà que d'autres propositions arrivent. Il faut décaler, discuter, faire plaisir à tout le monde. Je n'y arrive pas, je ne sais pas qui ou quoi privilégier. Les engagements déjà pris? Les personnes?

Et moi dans tout ça? Par respect pour les autres, pour tenir parole, je rechigne à annuler des rendez-vous (surtout quand ils ont déjà été décalés). Alors je passe parfois à côté de choses qui m'auraient fait plus plaisir. Parce que j'ai peur de laisser les gens en plan et de les décevoir. On m'a dit un jour que je me formalisais trop et qu'il fallait être plus égoïste, que les gens savent bien et qu'ils comprennent. Pourquoi est-ce que je n'y arrive pas?

Je prends des avis, demande des confirmations, des autorisations, à la fin c'est le temps qui joue pour et contre moi: j'ai hésité, c'est trop tard (plus de billet, plus de place etc). Je ne sais pas ce que je veux... Je suis triste.

Si je meurs? Si je meurs demain, ç'aura été des préoccupations pour rien. Si je meurs dans 1 mois, j'aurais raté un agréable weekend. Dans 2 mois, le weekend aura eu lieu...

Puisque je n'ai pas l'intention de mourir à moins de 100 ans, vivement que je sois vieille. Je serai sage, peut-être enfin impulsive, je me connaîtrai mieux. Quand je changerai d'avis, tout le monde accusera mon grand âge: "la pauvre, elle est vieille" ou bien "ces vieux, ils sont pénibles". Et moi je m'amuserai....





Message à tous ceux qui soupçonnent un empoisonnement de ma personne au Folinium: vous avez raison.
               

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

claire 08/12/2006 15:08

mon avis :
toujours priviliégier la famille, puis les amis, les vrais, ceux qui comptent. Ne jamais les trahir, c'est ceux qui restent quand on a tout perdu, qui nous sortent la tête de l'eau et qui nous aime, vraiment, sincèrement, et juste pour ce que nous sommes.
Voilà, le plus important est préservé.
Ensuite, pour le reste, choisir ce qui nous fait le plus plaisir, égoïstement, quitte à ne pas toujours être fair play, tant pis, ça leur fera les pieds!! Dans ces moments futiles, autant se laisser guider par son plaisir et son instinct!
voilà j'espère que je t'ai aidé à choisir.... sinon, tu disais pas ça pour le diner du 17 au moins??????

OanÚse 08/12/2006 16:46

J'ai réussi à tout ré-organiser: le diner de ce soir a eu lieu hier et je pars à Prague.Quand au 17, non, il s'agissait surtout de savoir à quelle heure j'étais libre! J'ai des copines super, quelle chance!Bises.

TiTi 07/12/2006 20:37

héhéhé il est vraiment trop drôle pap' le rap'

Pap' 07/12/2006 10:15

T'aurais pas tous ces problèmes au couvent !

OanÚse 07/12/2006 11:48

Pffffffffffffffffffffffffffffffff

chris 06/12/2006 19:36

Surtout un conseil de "vieux": ne sois pas prisonnière d'engagements préalables, fais ce qui est le mieux pour toi!

OanÚse 07/12/2006 11:48

Merci, "mon vieux"!