Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Presque Moi

Presque Moi

Gourmandises et billets d'humeur, à Londres ou ailleurs

La fin d'un mythe

Les Diplômés de Grandes Ecoles sont l'objet d'un lavage de cerveau intensif (qui a commencé en prépa). On entre à la Super Ecole de Commerce en voulant tous faire du marketing chez Danone ou L'Oréal, on en sort en voulant faire du marketing chez Danone ou L'Oréal ou de la Finance à la Société Générale.
Le reste? Boh...

Les 3 ou 4 années d'études vous apprennent plein de choses utiles et je suis la première a reconnaître l'excellence de la formation dont j'ai bénéficié. Mais je trouve que la Super Ecole de Commerce place l'entreprise sur un piédestal, nous pousse à croire qu'en dehors d'elle point de salut et que tout y est génial.

Le DGE ne connaît donc rien du monde du travail malgré ses petits stages. Il croit qu'il sera payé rubis sur l'ongle, que l'entreprise sera reconnaissante pour ses bons et loyaux services, que les collègues seront sympas, bref Megacorp représente pour lui une sorte de paradis. Plein d'illusions et les dents longues, il attend avec impatience sa nouvelle vie de jeune cadre dynamique.

La réalité est tout autre. Le DGE comprend que c'est la crise et qu'il devra accepter le salaire qu'on voudra bien lui donner, que ses nouveaux collègues le verront bien souvent comme une menace et que l'entreprise est le royaume des planqués et autres incompétents. Dans le meilleur des cas il a décroché un CDI, dans beaucoup d'autres il a commencé avec un stage et/ou un CDD puis peut être un CDI.

Autour de moi ce ne sont donc que désillusions et prises de conscience un peu brutales. Il y a ceux qui enchainent les CDD, ceux qui cherchent désespéremment le job idéal et ceux qui, comme moi, qui vont d'une entreprise à l'autre en croyant toujours que si, une belle entreprise ça doit exister.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article