Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Presque Moi

Presque Moi

Gourmandises et billets d'humeur, à Londres ou ailleurs

Le Prisonnier de Luigi Dallapiccola à L'Opéra Garnier

Jeudi je tombe sur un article dithyrambique du Monde louant l'opéra de Luigi Dallapiccola, rarement joué. Le spectacle commençant à 20h et n'étant pas très connu je décide à 19h d'aller à Garnier pour tenter d'avoir une place de dernière minute. J'ai de la chance, malgré les excellentes critiques nous ne sommes qu'une quarantaine à faire la queue et j'obtiens une place à 21€ à visibilité plus que correcte.

L'opéra est précédé d'une Ode à Napoléon d'Arnold Schönberg récitée par Dale Duessing à la diction impressionante et qui se transforme de travesti en prisonnier pendant sa performance.


Après une courte pause pendant laquelle l'orchestre reprend ses quartiers, Le Prisonnier commence. Evgeni Nikitin chante avec justesse, force et émotion, son (des)espoir est poignant. Quand chante la mère, interprêtée par Rosalind Plowright, une tristesse s'empare de moi. 
  
  
Je sors un peu abasourdie de ce drame, l'histoire tragique fait (trop) écho à l'actualité et au livre de Simone Veil que je lis. Je pense à la folie et à la grandeur de l'Homme, capable du pire comme du meilleur...
    

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

silv1 22/04/2008 12:24

Tiens ???? étrange qu'est ce que ce commentaire fait dans cet article, rien avoir ??? DésoléSinon tu es abonnée à Opéra International ???

Moi 22/04/2008 18:02


Pas grave!
Non, je ne suis pas abonnée? C'est bien cette revue?


silv1 21/04/2008 13:19

Parfois on a le sentiment que tout va partir en vrille.... ça fait peur...

carambaole 18/04/2008 22:07

Bonsoir et bon week-end
Super cet article

Moi 19/04/2008 09:12


Merci! Bon weekend!