Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Presque Moi

Presque Moi

Gourmandises et billets d'humeur, à Londres ou ailleurs

To B(rexit) or not to Be

28 mars 2019, J-1. Nous y sommes, enfin presque, voire pas du tout.

Alors que je garde un souvenir vif du 24 juin 2016, au train ou vont les choses, le 29 mars 2019 ne sera qu'un jour de gâchis politique de plus. Tôt le matin du 24 juin 2016, un court message provenant de France m'apprenait le résultat du referendum demandant "ce que nous allions faire maintenant?". Incrédulité totale. Je m'étais endormie sur mes certitudes europhiles, je me réveillais dans le flou. Je me souviens de la difficulté d'expliquer aux enfants ce que nous-mêmes ne concevions pas, explication pourtant nécessaire vu la portée du résultat. A l'école en effet, régnait une atmosphère inhabituelle, faite du silence lourd des adultes mélangé au bavardage des enfants. La déception, la colère parfois, l'incompréhension souvent se lisait sur les visages. Pour la première fois, la distinction était établie entre les "britanniques" et les "autres". Certains avaient les larmes aux yeux, s'excusaient, murmuraient leur "honte" et leur propre désenchantement.

Les rues de Londres était anormalement calmes ce jour-là, mais je devinais la fébrilité derrière les façades de bureaux. Là ou le Remain l'avait emporté avec 75 à 80% des votes, la nouvelle était difficile à assimiler. Puis chacun a commencé le deuil de son monde ancien : déni, colère, marchandage, dépression, acceptation (Elisabeth Kubler-Moss). Presque 3 ans plus tard, la colère est toujours là. Selon les jours, elle prend chez moi la forme d'une acceptation sadique, souhaitant aux britanniques tout le mal que le Brexit pourrait leur faire. Ironiquement, nous n'avons pas grand-chose à perdre, privilégiés que nous sommes. Nous avons choisi de vivre ici et pouvons décider de partir, possédant ce précieux passeport européen. Nous observons un chaos jusque là inimaginable dans ce pays.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article