Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Presque Moi

Presque Moi

Gourmandises et billets d'humeur, à Londres ou ailleurs

Enquete d'énergie (suite)

Il y a quelques semaines je vous racontais la première phase de notre étude de la balance énergétique. L'un des objectifs est de comparer la précision et précision de différentes méthodes de recueil les apports et dépenses énergétique.

L'une de ces méthodes est la "duplicate diet". Pendant 24 heures, tout aliment ingéré doit être mis de coté pour exactement la même quantité. Le résultat est qu'à la fin de la journée on se retrouve avec une boite remplie d'un mélange pas très appétissant de tout ce qu'on a mangé les 24 heures précédent. C'est encore une fois assez contraignant car cela oblige à cuisiner ou commander en double, et se dire que presque toute cette nourriture finira "à la poubelle" fait mal au cœur.

Chacun a apporté son gloubi boulga au laboratoire pour l'analyser. Moi j'avais une boite assez énorme remplie de tranches de pain beurré, pâtes, salade verte, betterave, yaourt etc. C'était coloré! Au contraire certains n'avaient visiblement pas beaucoup mangé ou bien pas mis de coté l'équivalent véritable. C'est là qu'on touche les limites de la méthode: évidemment le jour de la duplicate diet on ne va pas se régaler de saumon fumé et caviar (mais qui mange du caviar de manière quasi quotidienne?!). Pour ces raisons on peut tricher volontairement par souci "économique" ou pratique. Moi j'ai un peu triché, il ne restait pas assez de yaourt alors j'ai mis du vieux Skyr dans ma boite (c'est moins gras).

Au labo on a mixé tout ça (miam miam) puis prélevé des échantillons qui sont partis au four pour être cuits (déshydratés). La semaine suivante nos petits biscuits ont été pulvérisés puis des échantillons ont à nouveau été prélevés et pesés à 0.001g près (!!). On a analysé le contenu en lipides, protéines, énergie totale (et donc glucides par différence), minéraux par différents procédés chimiques. Quelques équations plus tard, chacun avait la composition de sa duplicate diet et sa valeur énergétique.

On a comparé cela avec les résultats moyens sur 7 jours obtenus avec le logiciel (lire ici). Dans un monde parfait les méthodes s'accordent et donnent une image précise et fiable de l'apport énergétique habituel. C'était mon cas☺et celui de quelques autres. Pour beaucoup, il suffisait de voir le degré de précision dans les pesées pour imaginer les écarts de résultats, sans compter les erreurs de calcul. Et pourtant en tant qu'étudiants en nutrition nous sommes directement intéressés par la fiabilité des résultats!

To be continued.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article